K E V I N . M O O R E

Jacques Henri Lartigue, l’invention d’un artiste

Par Kevin Moore

Traduit par Thomas Constantinesco

Jacques Henri Lartigue

Tupy, 1912

Détail d'une page d'album

Association des amis de Jacques-Henri Lartigue, Paris

De Jacques Henri Lartigue on croyait tout connaître : les espiègleries de l’enfant photographe, les débuts rocambolesques de l’aviation, les courses de voitures déformées par la vitesse, les visages de la Belle Époque, puis des Années folles, jusqu’au portrait officiel de Valéry Giscard d’Estaing en président de la République. Il aura cependant fallu attendre le présent ouvrage pour comprendre que ces images n’étaient pas seulement le fruit d’un regard ingénu, mais qu’elles devaient beaucoup au contexte de la photographie mateur dans lequel elles avaient été produites, à la presse illustrée et au cinéma que Lartigue avait à l’époque beaucoup regardés. Le rôle capital joué par le Museum of Modern Art de New York dans la reconnaissance du photographe français est également analysé ici avec une très grande perspicacité. À travers cette étude extrêmement bien documentée et illustrée d’une centaine d’images, Kevin Moore tord le cou à quelques-uns des mythes qui ont fondé la popularité de Lartigue, mais sans jamais ôter au personnage sa truculence.

ACH003187790.1389216909.320x320 Tupy